Actualité

En route vers le futur

05-09-2017

C'est la rentrée, à petits pas.
Le monde de la formation est en pleine interrogation : les évolutions ordonnées du Code du travail, les annonces relatives à l'avenir des fonctionnaires, bien des nouvelles incitent les organisateurs de formations et de stages à attendre pour voir !
Du coup, l'agenda tarde à se remplir et l'inaction me pèse.
Alors je contacte, j'échange, je postule ; bref, je vais toujours de l'avant.

Comme signalé avant l'interruption estivale, le monde des lettres me tente et m'accueille avec bienveillance : séances de dédicaces, roman(s) en préparation, rencontres avec des éditeurs, ateliers d'écriture ont ponctué ces deux mois et la rentrée - sans être littéraire - est plus lumineuse de ce côté.

Alors comment augurer le futur ?
Il est devant nous !
Une réponse de Normand, pleine d'évidence et de sagesse.

Avant de ne rien faire...

29-06-2017

Voici près de six mois que je n'ai pas mis un mot sur ce site, pourtant rien n'a vraiment changé : je suis toujours formateur. Même s'il est vrai aussi que la plume m'entraîne vers de nouveaux horizons, les rivages de la littérature.
Il est de bon ton d'être modeste ; pour ma part, je préfère vivre dans le péché et courrir le risque de m'exposer par des livres, des actions et plusieurs projets.

Publications
1 - Posez vos pieds vagabonds sur le seuil d'un ami : recueil de nouvelles sur le thème de l'errance, publié aux éditions Atramenta
2 - S'aider ou crever : roman historique aux éditions la Piterne ; à peine publié qu'il a reçu un coup de cœur chez The Book Édition !

Actions
1 - en août, j'anime les trois sessions d'un atelier d'écriture pour les amateurs qui souffrent de procrastination.
On a un projet d'écriture, on s'y lance, on s'épuise et on reporte ! Venez et vous saurez comment vous organiser pour écrire une nouvelle de A à Z en 3 jours et la voir publiée dans un recueil. Libre à chacun d'appliquer la méthode pour son "gros livre".
2 - Bouquet d'espoirs : roman tiré d'une nouvelle d'Émile Dumont, implanté à Quillebeuf-sur-Seine ; sa finalité représente mon devoir de vacances.

Projets
1 - des sollicitations me poussent à remonter sur les planches comme conteur, narrer les légendes de Normandie... je n'ai pas dit "non" !
2 - un recueil de contes régionaux, revus à travers mes yeux, s'associera aux spectales.
3 - une multitude de sources, de thèmes, de lieux, tous liés à ma région, m'attend pour forger, écrire et finaliser des récits pendant une bonne quarantaine d'années !

De quoi s'occuper, pour glisser de la période de travail active à la simili-retraite, sans attendre que le temps passe.

Un roman en construction

17-01-2017

Qu'un romancier écrive, rien de bien nouveau ! Qu'il échange avec ses homologues, c'est plutôt discret mais assez classique.
Qu'un auteur présente, chapitre après chapitre, un ouvrage en cours d'écriture : voilà qui est plus original et permis grâce à Internet.

Depuis le début de l'année 2017, je retravaille un texte composé en 2013, inspiré de la nouvelle d'Émile Dumont : Rose et Guillaumin, publiée en 1861. Cette nouvelle racontait en quelques feuillets l'impossible mariage d'une jeune fille de Quillebeurf-sur-Seine, car son amoureux était trop miséreux aux yeux du père !
Pour charpenter cette épopée, j'avais réuni une somme d'informations sur les lieux, l'époque, la vie en ce temps-là : sans changer le fond, j'ai fouillé certains détails et enrichi le récit. Puis j'ai mis des mots dessus une première fois, avant d'oublier le roman dactylographié dans un carton d'archives.
Un peu de rangement et la boite est ressortie avec la première version, maladroite. Les données collectées étaient là aussi, je les ai compulsées de nouveau et les ai de nouveau complétées.
Ensuite, j'ai repris le texte, lui ai donné un titre provisoire Bouquet d'espoirs et le présente désormais dans une formulation plus aboutie. La conclusion originale fera rêver plus d'un lecteur.
Pourquoi Bouquet d'espoirs ? Le prénom de Rose m'a fait penser à une fleur et de là, à un bouquet. La fin de la version de 1861 laisse des espoirs aux amoureux trop pauvres, j'en ai conservé l'idée ! Mais ce titre reste provisoire.

Au rythme d'un chapitre toutes les trois semaines, le roman devrait être achevé avant l'été ; il disparaîtra alors du site et deviendra un livre plus classique.
Le préambule est en ligne depuis la mi-janvier. Les lecteurs découvriront petit à petit le récit en construction ; les commentaires sont les bienvenus, mais l'auteur entend rester seul maître de la version finale.

Consulter les archives